À paraître ‘Liberté, liberté chérie’, les chroniques de guerre de PMF

À paraître le 10 septembre 2015, ‘Liberté, liberté chérie’, les chroniques de guerre de Pierre Mendès France.

LE LIVREPMF liberté, liberté chérie
« En juin 1940, lieutenant aviateur et toujours député, Pierre Mendès France s’embarque à Bordeaux sur Le Massilia pour rejoindre son groupe aérien en Afrique du Nord et poursuivre la guerre contre l’Allemagne nazie. Mais, accusé de désertion, il est arrêté au Maroc, puis transféré en métropole et incarcéré à Clermont-Ferrand dans l’attente de son procès.
Liberté, liberté chérie raconte la lutte de Pierre Mendès France contre l’arbitraire judiciaire et le déshonneur de Vichy. Face à un procès d’État, il organise méthodiquement sa défense et la conçoit comme un premier acte de résistance patriotique, avant le deuxième acte, son évasion le 21 juin 1941. Suivent sept mois de vie clandestine, au buy levitra dose europe terme desquels il parvient à gagner l’An- gleterre par la Suisse et le Portugal. En route pour rejoindre son unité aérienne, il séjourne fin 1942 à New York où il retrouve sa famille et participe à l’aventure des Free French. Il y rédige le manuscrit de Liberté, liberté chérie, avant de repartir pour l’Angleterre et d’effectuer de nombreuses missions de bombar- dement avec le Groupe Lorraine. Puis il est appelé à Alger par le général de Gaulle pour occuper le poste de commissaire à l’Économie. Au même moment paraît à New York la première édition française de Liberté, liberté chérie. Une autre suivra en 1977 avant ce que remarquable récit, expression du courage qui ne plie jamais, ne tombe dans l’oubli.
L’AUTEUR
Pierre Mendès France (1907-1982) a été membre du second gouvernement Blum en 1938, puis ministre de l’Économie natio- nale dans le gouvernement provisoire du général de Gaulle

à la Libération. Président du Conseil en 1954, il conclut la paix en Indochine et engage la France dans la voie de la modernisation politique, économique et sociale. Il reste pour la gauche et une large partie de la droite un symbole de volonté, de combat et de patriotisme.
Cette édition de référence, établie par l’historien Vincent Duclert, est enrichie de documents inédits et d’une postface du magistrat Denis Salas. »

Contact presse : Alexandra Delabie editorial@demopolis.fr www.demopolis.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *