Pierre Mendès France aux Rendez-vous de l’Histoire à Blois

Pierre Mendès France, une actualité  éditoriale entre histoire, mémoir(e)s et traces    

« CARTE BLANCHE » aux Rendez-vous de l’Histoire à Blois   2018

Proposée par l’ IPMF pendant ce grand  rendez-vous annuel des chercheurs et éditeurs en Histoire et animée par Alain Chatriot, professeur d’histoire à Sciences Po, une  présentation d’ouvrages  aura lieu :  le vendredi 12 octobre 2018 de 18h00 à 19h30  salle polyvalente de l’INSA  3 rue de la chocolaterie 

Pierre Mendès France : Ecrits de Résistance, commentés par Vincent Duclert  Editions du  CNRS, 2018 ; Biblis inédit  820 p 

Ecrits entre 1939 et 1945, ces textes ont été regroupés à l’initiative de Michel et Joan Mendès France   et publiés  aux éditions du CNRS  en version intégrale avec un volumineux appareil de notes et commentaires   organisé par Vincent Duclert . 

Liberté, Liberté chérie  relate son engagement en 1939, son procès et son évasion, sous forme d’un récit-témoignage paru dès 1942.

Le journal de bord du Groupe d’aviation Lorraine en 1943, « Carnets de guerre du Groupe Lorraine illustre  sa rage de combattre et de venger son honneur, sa  résistance tenace et courageuse face à   Vichy et au Nazisme, ses réflexions sur l’après-guerre, suivi de Roissy en France 

Ministre de l’économie du Gouvernement du Général de Gaulle, il s’adresse à travers les Causeries radiophoniques de 44-45, au peuple meurtri et à peine libéré d’un pays encore en guerre pour lui expliquer les priorités et les difficiles choix gouvernementaux  .. 

 Un ouvrage essentiel pour connaitre Pierre Mendès France   avec projection d’un reportage anglais sur le vol du Groupe lorraine qui inspira le récit Roissy en France (en lien avec le thème des RVDH 2018, « La puissance des images »)

 Hélène Hatzfeld : La politique à la ville. Inventions citoyennes à Louviers ( 1965-1983),  Presses universitaires de Rennes, 2018. 332 p.

Un essai de sociologie politique ’Hélène Hatzfeld, enseignante chercheure en Ecole d’Architecture qui retrace l’expérience municipale originale de gauche menée à Louviers (et inspirée en partie par Pierre Mendès France) de 1965 à 1983 ; son ouvrage est basé sur des documents d’archives et des témoignages d’acteurs dont ceux de Jean Charles Houël, qui illustrera cette période. 

Michel  Beck, Pierre Mendès France, un homme d’avenir. Société des écrivains 2017. 511p.

Soirée Femmes et hommes dans la France Libre/18 JUIN 2018

À l’occasion de la parution des Ecrits de résistance de Pierre Mendès France au CNRS Editions (sous la direction de Vincent Duclert), et en association avec les œuvres de Jean-Louis Crémieux-Brilhac (Georges Boris, trente ans d’influence, Gallimard, 2010, et L’étrange victoire. De la défense de la République à la libération de la France, Gallimard, 2016), la Fondation Jean-Jaurès a organisé une soirée d’histoire et de mémoire autour des femmes et des hommes qui ont porté les combats de la France Libre, à Londres et en Angleterre particulièrement.

Ouverture par Blandine Genthon, directrice de CNRS Éditions
Présentation par Vincent Duclert, professeur associé à Sciences Po, directeur du CESPRA (EHESS-CNRS)

Première partie. Témoignages sur les Français libres à Londres avec Michel Brossolette, Michel CrémieuxJean-Pierre Worms

Seconde partie. Lectures et commentaires des Écrits de résistance de Pierre Mendès France, par trois historiens : Stéphane Audoin-Rouzeau, directeur d’études à l’EHESS (CESPRA), Alain Chatriot, professeur des universités à Sciences Po, et Anne Simonin, directrice de recherches au CNRS (CESPRA)

[Vidéo] Pierre Mendès France, Mai 1968 et après /Fondation Jean-Jaurès

Voir les tables rondes :

Le 27 mai 1968, le rassemblement au Stade Charléty à Paris fait espérer à nombre de Français une issue politique aux mouvements sociaux et étudiants qui se sont étendus dans tout le pays, alors que le pouvoir central semble vacant. Ce jour-là, Pierre Mendès France, certes silencieux, est très présent. Cinquante ans après, une rencontre proposée par l’Institut Pierre Mendès France et la Fondation Jean-Jaurès évoquera cette période et reviendra sur la place occupée par Pierre Mendès France.

Comment Pierre Mendès France a-t-il compris les mouvements et les enjeux de 1968 ? Quelle a été son appréciation politique de cette période ? Quelles sont pour lui les conséquences de son échec aux élections législatives à Grenoble en juin 1968 et de l’élection présidentielle de 1969 ? Au-delà, quels sont les enseignements qu’il en retient pour la recomposition de la gauche socialiste qui aboutit à la victoire de François Mitterrand en 1981 ?

Historiens, journalistes et témoins sont revenus sur ces questions au cours des deux tables-rondes organisées le 28 mai 2018 à la Fondation Jean-Jaurès.

Programme

16h Accueil

  • Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès

16h15-18h : Première table ronde. Pierre Mendès France en 1968

Introduite et présidée par Alain Chatriot, professeur des universités, Sciences Po
Avec :

  • Frank Georgi, maître de conférences HDR, université Paris 1 Panthéon Sorbonne : Le moment 68 : Pierre Mendès France et le mouvement étudiant
  • Anne-Laure Ollivier, professeure en classes préparatoires littéraires au lycée Camille Guérin (Poitiers) : Pierre Mendès France, François Mitterrand et la FGDS
  • Gilles Richard, professeur des universités, université Rennes 2 : Pierre Mendès France, Pompidou, les droites

18h30-20h30 : Deuxième table ronde. Pierre Mendès France et la recomposition de la gauche après 1968  

Animée par Emmanuel Laurentin, producteur à France Culture, administrateur de l’Institut Pierre Mendès France
Avec :

  • Robert Chapuis, ancien ministre, membre du Bureau national du PSU en 1968 : Pierre Mendès France au PSU et au-delà
  • Vincent Duclert, chercheur au CESPRA (EHESS), professeur des universités associé à Sciences Po : Le soutien de Pierre Mendès France à la gauche socialiste jusqu’en 1981
  • François Stasse.

Sortie de l’ouvrage « Écrits de résistance » de Pierre Mendès France

Pour la première fois, voici ici rassemblés les principaux écrits de Pierre Mendès France lors de la Seconde Guerre mondiale.

De Liberté, liberté chérie qui raconte les tentatives de l’auteur de poursuivre le combat en 1940 puis son évasion de prison après sa condamnation pour désertion, aux discours qu’il prononça à la radio en 1944-1945 alors qu’il était en charge du ministère de l’Économie nationale, c’est l’engagement dans la guerre par un acteur de la France Libre qui est ici raconté à la première personne.

Le lecteur trouvera notamment dans ce recueil les notes tenues quotidiennement par Pierre Mendès France lors de périlleuses missions aériennes sur l’Europe occupée au sein du mythique Groupe Lorraine, dans lesquelles il décrit le quotidien et le courage de ces aviateurs dont beaucoup perdront la vie, une petite armée qui symbolisa la France combattante et sauva l’honneur.

Les Écrits de résistance de Pierre Mendès France représentent un témoignage essentiel et incontournable du combat militaire, civique et patriotique d’un des plus éminents responsables politiques français du XXesiècle. Souligner sa résistance personnelle à la dictature vichyste et son engagement dans la France Libre constitue à la fois un devoir d’histoire et un acte de mémoire pour aujourd’hui.

Édition critique établie par Vincent Duclert, historien, professeur à Sciences Po, directeur du CESPRA (CNRS – EHESS).

Avec la collaboration de Joan et Michel Mendès France, et de Simone Gros.